Certains aéroports refusent certaines valises jugées trop high-tech

Enregistrement

Si les valises connectées font l’unanimité auprès des voyageurs, les compagnies aériennes suspectent un danger pour les passagers. Plusieurs d’entre eux refusent catégoriquement de charger certains modèles de bagages intelligents commercialisés, que ce soit en soute ou en cabine.

Le problème des valises intelligentes

Quelques startups ont pris le temps de penser aux galères quotidiennes des voyageurs. Ils ont inventé un nouveau type de bagage qui pourrait révolutionner le monde du tourisme. La promesse offerte par ces valises intelligentes est très attractive et le marché observe un pic de croissance assez notable.  Par contre, ces valises dépendent entièrement d’une batterie pour pouvoir fonctionner. Une option qui présente de nombreux avantages.

En effet, pour que la puce GPS ainsi que la fermeture à distance et les roulettes électriques fonctionnent, ce bagage à main du futur a besoin d’une batterie lithium-ion. Cependant, ces modèles de batterie sont particulièrement instables et peuvent se soumettre à un phénomène d’emballement thermique qui peut conduire à une explosion.  Des incidents liés à ce type de batterie se sont multipliés au cours des dernières années. Un contexte qui n’enchante ni les concepteurs, ni les voyageurs qui ont investi une somme d’argent assez conséquente dans ces technologies révolutionnaires.

Des mesures drastiques pour la sécurité des passagers

Un objet connecté dispose obligatoirement d’une batterie, un contexte qui pose des problèmes pour la réglementation du fret qui s’est intensifié, mais également pour les conditions de transports. L’explosion de la Galaxy Note 7 en automne 2016 rend encore la situation plus délicate. Les batteries au lithium inquiètent désormais les compagnies aériennes. Il est vrai qu’un incendie à bord d’un avion s’avère être un réel danger pour les passagers. La sécurité du vol n’est plus totalement assurée. 

L’association internationale du transport aérien ou l’IATA qui regroupe plus de 270 compagnies sur 117 pays, soit 83 % du trafic mondial, a donc pris une décision sans appel. Désormais les modèles de valise connectée dont la batterie n’est pas amovible n’ont plus leur place dans les transports aériens. Une réglementation qui s’applique depuis le 15 janvier 2018.

Enregistrement bagages

Bluesmart se trouve dans l’impasse

Suite à la décision commune de l’IATA, certaines compagnies aériennes ont pris également la précaution de bannir totalement ces « smart bag ». Une circonstance qui déplaît totalement aux start-ups qui ont pris l’initiative de faire un grand pas vers un changement exceptionnel dans le monde du voyage. Bluesmart montre son mécontentement face au retournement des faits qui met à mal le fonctionnement de la jeune entreprise. 

En effet, ce sont 65 000 produits en circulation qui n’ont plus raison d’être à cause de cet ultimatum imposé par les compagnies aériennes. Les dirigeants de Bluesmart restent impuissants face à la situation et ne peuvent que regretter ces nouvelles réglementations.  Cette marque américaine compte établir un échange avec les compagnies aériennes les plus influentes du monde pour revendiquer les droits des valises connectées Bluesmart. 

La start-up cherche à convaincre ces derniers de faire entrer son produit dans la liste des bagages intelligents exceptionnellement admis en vols. Pour l’instant, rien n’est gagné car la concrétisation se révèle être une tâche spécifiquement difficile.

Pour conclure, dans le cas où vous êtes l’heureux ou heureuse propriétaire d’un bagage à main intelligente banni des transports aériens, il serait plus judicieux de se renseigner auprès de son fabricant sur la possibilité de retrait de la batterie. 

Dans le cas où la demande s’avère impossible à réaliser, il faut se résigner à mettre de côté vos précieux bijoux de voyage pour le moment. Par contre, si vous êtes encore en phase de décision d’achat, il faut prendre une garantie de circulation auprès du distributeur. Il semble important de tenir compte de la règle de la batterie amovible, le point le plus important à savoir.

Illustrations : img.static-af.com ; tripreporter.co.uk

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *