Une valise connectée peut sauver des vies

Smartmedicase

Une valise connectée conçue en Dordogne a la capacité de sauver plus de vies humaines. Grâce à cette technologie particulièrement innovante, un diagnostic en temps réel peut être établi. Un médecin régulateur des urgences de Périgueux a mis au point cette découverte extraordinaire pour le monde de la médecine. La SmartMedicase remporte le premier prix de la prévention médicale. 

Le succès fulgurant de SmartMedicase

Une nouvelle victoire pour la SmartMedicase, une valise médicale intelligente conçue par un médecin des urgences de Périgueux, Vincent Lacoste, et ajustée par une start-up œuvrant dans le domaine de la technologie, Alrena Technologies. Après avoir gagné le premier prix de l’innovation médicale de 2018, cette valise de premiers secours dépasse largement ses concurrents sur le domaine de la prévention médicale 2019.

Vincent Lacoste se voit récompenser dans sa démarche d’amélioration de la prise en charge des patients en difficultés dans les secteurs les plus reculés, d’où les établissements sanitaires et les hôpitaux se font rares. Cet ancien chef du centre de régulation des urgences de Périgueux mérite amplement cette récente distinction.

valise smartmedicase

Les objectifs de la création SmartMedicase

Faire un diagnostic à l’aveugle est dangereux pour la santé du patient selon ce médecin. C’est pour cette raison qu’il a pris l’initiative de créer un système qui peut apporter des réponses précises en temps réel des cas à traiter. Un appareil complètement indépendant des réseaux mobiles. Le médecin urgentiste évoque que le pari de cette conception était de rassembler dans un même endroit les instruments médicaux nécessaires à une intervention d’urgence reliée à un ordinateur de l’hôpital.

Le praticien a contacté un spécialiste de la radiocommunication, du prototypage et de l’ingénierie en informatique pour l’aider dans sa démarche de conception du projet de la valise connectée. SmartMedicase et la start-up Alrena Technologies ont vu le jour grâce à ce programme innovant et important pour le monde de la médecine. La jeune entreprise est chargée de réaliser le développement et la concrétisation de la valise connectée. Vincent Lacoste a également établi des relations avec les producteurs d’appareils technologiques et novateurs tels que Philips pour les équipements nécessaires à la valise.

L’usage du SmartMedicase

En ce qui concerne son utilisation, la valise est liée à un ordinateur d’un service spécifique présent dans un hôpital comme un laboratoire de biologie décentralisé. Elle est équipée d’un échographe, de quelques matériels de premiers secours mais aussi d’un électrocardiographe. L’ensemble de ces matériels est inséré dans un attaché-case pour une utilisation au quotidien par les pompiers ou des infirmières de terrain. 

Une formation à l’usage de la valise connectée est préalablement nécessaire pour que les informations nécessaires à transmettre auprès des médecins urgentistes soient communiquées à temps. À partir de ces informations, les médecins pourront établir un diagnostic en temps réel afin que les pompiers puissent adopter les bons gestes immédiatement.

Ce modèle est déjà en cours d’expérimentation en Dordogne, plus exactement dans le Nontronnais depuis deux ans. Le résultat du dispositif est palpable et tangible. Suivant les résultats collectés par Vincent Lacoste, l’usage du matériel a permis d’écarter les suspicions d’infarctus dans 90 % des cas de douleurs thoraciques en seulement vingt minutes.

Enfin, ces résultats probants poussent le médecin à récolter encore plus de fonds afin d’octroyer les moyens requis à sa start-up de produire à grande échelle la valise connectée. Quelques acheteurs potentiels, publics et privés ont déjà manifesté leur souhait de participer à cet outil révolutionnaire qui permettra de sauver plusieurs vies. Le futur Pôle de santé de Riberac a pris l’initiative d’acheter des exemplaires de ce SmartMedicase. Les autorités locales prévoient également de voir cette petite merveille technologique, notamment le sous-préfet de Nontron accompagné du député Jean-Pierre Cubertafon.

Images : pbs.twimg.com ; techopital.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *